Reach: les ONG listent les substances préoccupantes

Le 16 octobre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La pression monte déjà dans l’Union européenne. L’ONG The International Chemical secretariat a annoncé, au début du mois, qu’elle était en train d’établir la liste des substances chimiques préoccupantes qu’elle veut soumises à autorisation. Au plus tard en juin 2009, l’Agence européenne des produits chimiques, dite Echa, doit publier une première liste des substances qui seront interdites sauf si l’Union européenne permet leur utilisation dans des conditions très précises, au cas pas cas. Selon l’association européenne fondée par la Société suédoise pour la conservation de la nature, et les émanations suédoises de WWF, Nature et jeunesse et les Amis de la terre, les critères inscrits dans le règlement pour identifier une substance préoccupante sont «faibles et vagues», ce qui rend le processus pour établir la liste «incertain», d’autant plus qu’il dépendra de consensus établis entre les 27 Etats membres. L’ONG et d’autres associations de protection de l’environnement ont donc décidé de construire leur propre liste selon des critères qu’elles auront-elles-même définies et qu’elles espèrent être prise en compte par les pouvoirs publics.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus