Reach: les ONG inquiètes de la position franco-allemande

Le 08 novembre 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Dans un communiqué de presse du 7 novembre, plusieurs associations environnementales estiment que les gouvernements allemand et français pourraient obtenir un affaiblissement de la directive dite Reach relative à l'enregistrement, l'évaluation et à l'autorisation des substances chimiques. Selon Greenpeace et WWF, Angela Merkel (CDU-CSU), future chancelière allemande, a obtenu le report de la décision du Conseil de compétitivité du 28 et 29 novembre, en accord avec plusieurs Etats membres, dont la France. D'après l'AFP, le report a été confirmé par la présidence britannique. L'Allemagne pourrait profiter des semaines qui restent jusqu'au prochain Conseil pour proposer des modifications à Reach favorables à son industrie chimique, très puissante.

Parallèlement, le même jour, le ministre français chargé de l'industrie, François Loos, a reçu des élus et des responsables du parti des Verts afin de faire le point avec eux sur la réglementation relative aux produits chimiques. Il a rassuré la délégation en indiquant que les discussions avancent bien et qu'un vote pouvait être envisagé sous présidence britannique.