Rapport de la Commission européenne sur les denrées et ingrédients traités par ionisation pour l'année 2011

Le 26 novembre 2012 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 22/11/2012 par Laurine Arnaud

Commercialisation des denrées alimentaires > Traitement des denrées alimentaires



Le 14 novembre 2012, la Commission européenne a publié un rapport concernant les denrées et ingrédients traités par ionisation pour l'année 2011. Ce rapport a été établi conformément à l'article 7 de la directive 1999/2/CE du 22 février 1999 relative au rapprochement des législations des États membres sur les denrées et ingrédients alimentaires traités par ionisation.
L'article 7 de la directive 1999/2/CE du 22 février 1999 prévoit que :
- les États membres transmettent chaque année à la Commission les résultats des contrôles effectués dans les unités d’irradiation et les résultats des contrôles effectués au stade de la commercialisation du produit, ainsi que les méthodes utilisées pour détecter un traitement par ionisation ;
- que la Commission publie entre autres, au Journal officiel de l’Union européenne (JOUE) des informations détaillées concernant les unités d’irradiation agréées dans les États membres ainsi qu'un rapport fondé sur les renseignements fournis par les autorités nationales de contrôle.
 
Le rapport du 14 novembre 2012 couvre la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2011. Il réunit les informations transmises à la Commission par 25 États membres et présente :
- d'une part les résultats des contrôles effectués dans les unités d’irradiation ;
- d'autre part les résultats des contrôles effectués au stade de la commercialisation des produits et les méthodes utilisées pour déceler les denrées alimentaires irradiées.
 
Le rapport précise que les contrôles effectués dans les unités d’irradiation "ont confirmé que les unités d’irradiation agréées observaient les prescriptions de la directive 1999/2/CE du 22 février 1999". 
 
En revanche, concernant les résultats des contrôles effectués au stade de la commercialisation des produits, ceux-ci ont démontré un certain nombre de non-conformités. Les motifs de ces non-conformités étaient, dans la plupart des cas, un étiquetage incorrect, un traitement par ionisation interdit pour la catégorie concernée, ou encore à l’irradiation dans une installation non agréée par l’Union européenne.
 
Le rapport contient plusieurs tableaux précisant les catégories et les quantités de produits irradiés dans les unités agréées des États membres de l’Union européenne en 2011. En France, 694,901 tonnes de denrées alimentaires ont été traitées par irradiation et cela concernait, par exemple, les volailles, les fines herbes, épices et légumes séchés.  Il est à noter que la quantité des herbes aromatiques séchées, épices et condiments végétaux et de la viande de volaille traités par ionisation a sensiblement diminué (respectivement 65 % et 75 %).
 
Pour rappel, le rapport pour l'année 2010 avait été publié en février dernier.
 
Sources : Rapport de la Commission au Parlement européen et au Conseil sur les denrées et ingrédients traités par ionisation pour l'année 2011, 14 novembre 2012
 
 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus