Radon: les Américains invités à tester leurs logements

Le 12 janvier 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un communiqué du 7 janvier, l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) appelle les Américains à tester la teneur en radon de leur logement, ce gaz étant à l’origine de 20.000 décès par cancer du poumon chaque année.

Malgré la simplicité et le faible coût des techniques de mesures, 80% des logements aux Etats-Unis n’en ont pas fait l’objet, selon l’EPA qui fait valoir en outre que janvier est le mois idéal pour tester le radon puisque les fenêtres et les portes sont bien closes. L’Agence indique que les tests peuvent être réalisés à l’aide de kits ou bien par un professionnel certifié.

Au-delà d’un seuil de 4 picocuries par litre (pCi/L) –équivalent à 150 becquerels par mètre cube (Bq/m3)- l’EPA recommande d’effectuer des travaux afin de réduire les concentrations de ce gaz radioactif et cancérigène issu de la dégradation de l’uranium naturel du sol. En France, le seuil d’action est fixé à 400 Bq/m3 pour certains établissements publics et devrait être étendu bientôt aux logements en vertu d’une nouvelle disposition de la loi Hôpital de juillet 2009 (1).

(1) Dans le JDLE «Radon: l’OMS recommande un seuil de 100 Bq/m3»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus