Radiofréquences: les associations veulent reporter le débat en juin

Le 05 mai 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
A trois jours de la seconde réunion «Radiofréquences, santé et environnement» du 6 mai, les associations Agir pour l’environnement et Priartem ont réclamé lundi l’organisation d’une nouvelle session en juin pour la tenue d’un réel «débat scientifique contradictoire», dans une lettre ouverte à Jean-François Girard, président de la table ronde.

Les associations dénoncent «la précipitation et l’improvisation» de l’organisation de la première table ronde technique du 6 mai. «Alors que les ministres s’étaient engagés à accepter la présence de scientifiques, nous avons appris avec stupeur que le collège ‘ONG’ ne pouvait faire appel qu’à deux experts (…) réduisant significativement la possibilité d’ouvrir un débat constructif». Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement explique: «Il apparaît difficile d’obtenir un accord unanime sur le choix des experts au sein du collège ‘ONG’ très hétérogène, qui inclut par exemple l’Association française des utilisateurs de télécommunications (Afutt) en faveur de l’implantation des antennes-relais».

Pour Priartem et Agir pour l’environnement, les deux experts incontournables sont Michaël Kundi, épidémiologiste à l’université de médecine de Vienne (Autriche) et co-signataire du rapport Bioinitiative, et le professeur allemand Franz Adlkofer, coordinateur de l’étude européenne Reflex. Ces associations estiment aussi qu’il est impossible d’inviter des experts en seulement 48 heures et considèrent que cette invitation devrait émaner de l’Etat.

Dans un premier temps, le ministère de la santé n’avait pas jugé indispensable la venue d’experts, mais il a opéré un volte-face suite à la protestation des associations (1). Lors de l’ouverture du «Grenelle des ondes» jeudi 23 avril, les ministres et secrétaires d’Etat ont en effet annoncé que «tous les experts seraient conviés» et que les débats pourraient être prolongés au-delà de la date de clôture prévue le 25 mai (2). Les opérateurs avaient également obtenu un budget pour inviter deux experts.

Ne sera donc présent mercredi aucun expert invité par les ONG, celles-ci estimant que les échanges sur le fond devront donc avoir lieu à une date ultérieure «courant juin».

(1) Dans le JDLE «Table ronde «Radiofréquences et santé»: inquiétude des ONG»
(2) Dans le JDLE «Grenelle des ondes: les ministres prônent l’ouverture»



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus