Radiofréquences: Gazpar pas plus problématique que Linky

Le 23 décembre 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Comme Linky, Gazpar émet fort peu d'ondes néfastes.
Comme Linky, Gazpar émet fort peu d'ondes néfastes.
DR

Dans un rapport publié le 22 décembre, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) estime très faible le niveau d’exposition aux ondes émises par les compteurs communicants de gaz naturel déployé pour le compte de GrDF.

Après Linky et les compteurs d’eau communicants, au tour de Gazpar d’être expertisé par l'ANFR. L’agence de Maisons-Alfort a publié, jeudi 22 décembre, une évaluation de l’exposition aux champs électromagnétiques générés par les compteurs communicants de gaz naturel Gazpar.

Deux types de mesures

Deux types de mesures ont été réalisés, rapporte l’ANFR. Les premières ont été effectuées à proximité des compteurs: les valeurs maximales ‘crêtes’ (mesurées uniquement lors des émissions) varient entre 0,5 et 3 volts par minute (V/m). «Du fait des émissions peu fréquentes du compteur, les niveaux d’exposition, lorsqu’elles sont moyennées sur 6 minutes conformément à la norme, sont très faibles (inférieurs à 0,1 V/m).»

Les secondes sont des mesures in situ sur une durée de 24 heures: à un mètre du compteur. «Les niveaux crêtes maximum relevés sont d’environ 0,14 V/m (soit 0,004 V/m en moyenne sur une durée de 6 minutes).»

Faibles niveaux d'expostion

Conclusion des experts: «Les niveaux mesurés d’exposition aux ondes des compteurs Gazpar apparaissent donc faibles et sont très inférieurs à la valeur limite réglementaire fixée par décret, qui est de 28 V/m pour la fréquence d’émission de 169 MHz.»

Dans un avis rendu le 15 décembre dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) avait conclu «à une faible probabilité que l’exposition aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants radioélectriques (gaz et eau) et les autres (électricité), dans la configuration de déploiement actuelle, engendre des effets sanitaires à court ou long terme».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus