Quorn affiche le bilan carbone de ses aliments

Le 10 janvier 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
En juin dans les rayons
En juin dans les rayons

Le fabricant de substituts à la viande fait de la transparence carbone un argument de vente. Une première pour une grande entreprise du secteur alimentaire.

Dès le moins de juin, une série de produits  Quorn afficheront leur bilan carbone sur l’emballage. Calculées par Carbon Trust[1], ces données sont d’ores et déjà disponibles sur le site de la marque britannique pour ses 30 produits phares, dont certains sont distribués en France par Carrefour. Toutes ses références seront étiquetées l’an prochain.

20 fois moins de CO2 qu’un steack

L’entreprise mise sur l’excellent bilan carbone de sa mycoprotéine, une protéine à base de champignons entrant dans la fabrication de ses substituts végétaux aux produits d’origine animale. La production d’un kilo de substitut du bœuf –Quorn Mince- émet par exemple 1,3 kg de CO2: 20 fois moins qu’un vrai steack ! Le filet de poisson vegan génère à peine plus: 1,6 kg de CO2/kg : moitié moins qu’une darne de véritable poisson.

Dans un burger de KFC

Selon Carbon Trust, les ventes de produits Quorn en 2018 ont permis d’éviter l’émission des 200.000 tonnes de gaz à effet de serre qu’auraient produit la mise sur le marché d'un tonnage comparable de viande. Un argument qui a convaincu KFC. La chaîne de restauration rapide a ainsi testé un burger au «poulet végétal» en juillet dernier dans certains de ses restaurants britanniques.

Un marché en plein essor

Les clients industriels ne sont pas les seuls visés par cet exercice de transparence climatique. Pour le directeur commercial de Quorn, Peter Harrison, "il s’agit d’aider les consommateurs à quantifier les effets sur le climat de leur consommation, aussi facilement qu’ils évaluent le bilan nutritionnel de leur alimentation".

Selon Euromonitor International, le marché mondial des substituts de viande pourrait passer de 16,6 milliards d’euros en 2018 à 20,5 Md€ en 2023.

 

 

 

 

 



[1] Basée au Royaume-Uni, Carbon Trust accompagne les entreprises dans leur transition écologique.