Quel avenir pour les plastiques bio-sourcés?

Le 06 décembre 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Des bouteilles en PLA seront collectées à Paris
Des bouteilles en PLA seront collectées à Paris

Citeo a annoncé, le 5 décembre, une expérimentation visant le compostage industriel des emballages en plastiques bio-sourcés.

 

Les emballages en acide polylactique (PLA) posent problème. S’ils sont issus de ressources végétales –essentiellement de l’amidon de maïs– ils ne sont pas recyclables en France. Ils viennent même perturber le recyclage des plastiques synthétiques et ne sont pas compostables à domicile.

En test à Paris

Qu’en faire? C’est la question que vient de se poser l’éco-organisme en charge des déchets d’emballages, Citeo, alors que la production annuelle, émergente, s’élève à 100 tonnes par an. Leur collecte et leur compostage électro-mécanique sont testés depuis septembre à Paris, en collaboration avec la société Les Alchimistes, spécialisée dans la récupération et le compostage de proximité de bio-déchets.

Du tri au compost

Au programme: les emballages en PLA sont tout d’abord triés, broyés en fines paillettes et mélangés à des bio-déchets pendant trois jours. Le compostage industriel intervient ensuite, avec une maturation pendant 6 semaines. Enfin, le compost est analysé pour savoir s’il peut bénéficier de la norme NFU 44 051.

Quel réseau de collecte?

 

Autre défi: identifier des restaurants et des boutiques parisiennes constituant un réseau de collecte de bouteilles usagées en PLA. Les premiers résultats sont attendus en mai 2019.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus