Que respire-t-on dans les écoles et les bureaux?

Le 21 juin 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
300 écoles et 300 bureaux seront contrôlés
300 écoles et 300 bureaux seront contrôlés

Après avoir travaillé sur les piscines -dont les exploitants savent maintenant qu’ils doivent réduire les concentrations de chlore- et les patinoires (risque d’intoxication au monoxyde de carbone), l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) lance deux campagnes nationales, l’une sur les écoles maternelles et élémentaires, et l’autre sur les immeubles de bureaux. Deux types d’environnement pour lesquels l’observatoire n’avait jusqu’à présent que peu de données.

Les campagnes, répondant à la demande des pouvoirs publics, seront réalisées dans 300 écoles correspondant à 600 classes, tirées au sort sur tout le territoire, ainsi que 300 bureaux de plus de 50 personnes. Ces mesures, qui débutent actuellement, se dérouleront jusqu’en 2015 pour les bureaux et 2016 dans les écoles. L’observatoire devrait mesurer l’air respiré et les poussières déposées au sol pouvant être ingérées par les enfants.

Une seconde phase de mesures dans un sous-échantillon de 50 immeubles de bureaux permettra d’approfondir les premières données. L’ensemble des résultats concernant les bureaux seront présentés en 2015.

Plusieurs dizaines de composés organiques volatils et semi-volatils (pesticides, phtalates, retardateurs de flammes bromés, etc.), les particules fines et ultrafines, les métaux et des allergènes seront ainsi analysés.

Cette évaluation permettra in fine de proposer des solutions d’amélioration.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus