Quasi stagnation des renouvelables européennes

Le 18 décembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'éolienne verticale et flottante Vertiwind produira, peut-être, bientôt ses premiers kWh.
L'éolienne verticale et flottante Vertiwind produira, peut-être, bientôt ses premiers kWh.

Le paquet Energie-climat de 2008 fixe à l’Union européenne que 20% de l’énergie brute consommée en 2020 soit d’origine renouvelable.

Comme chaque année, EurObserv’ER fait le point sur le verdissement de notre système énergétique.

A 8 ans de l’échéance, les choses progressent doucement, indique l’observateur européen des énergies renouvelables. Fin 2011, la part des ENR dans la consommation brute d’énergie s’élevait à 13,4%, contre 12,5% l’année précédente.

Une performance en trompe-l’œil: cette augmentation «s’explique par une consommation brute d’énergie finale d’origine renouvelable un peu plus élevée: 151,1 millions de tonnes équivalent pétrole (contre 148,6 Mtep en 2010) associée à une baisse sensible de la consommation brute d’énergie finale totale (1.126,6 Mtep en 2011 contre 1.184,6 Mtep en 2010)», explique l'observatoire européen.

Pour l’électricité, cette part atteint 20,6%, soit un petit plus de 0,6% en un an.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus