Quand VTC rime avec pollution

Le jeudi 21 novembre 2019 à 17h 50 par Victor Miget

Une étude révèle l’empreinte écologique des services de VTC, Uber en tête. Des ONG demandent à la start-up américaine d’encourager le passage au tout électrique.

 

Extrait : Une coalition d'ONG[1] a lancé, ce jeudi 21 novembre, la campagne #TrueCostOfUber. Objectif: pousser le service de voiture de transport avec chauffeur (VTC) à faciliter la transition énergétique de ses employés. Et pour cause....

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus