Quand une centrale à gaz pète le feu

Le 20 octobre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les tours de refroidissement, avant l'incendie.
Les tours de refroidissement, avant l'incendie.
RWE

Une très grosse frayeur. Dimanche, en fin de journée, les pompiers de l’agglomération de Buckingham (Oxfordshire) sont en alerte. Un riverain de la centrale électrique de Didcot B vient de leur signaler un important incendie à l’intérieur du périmètre de l’installation.

Exploitée par NPower (filiale britannique de l’électricien allemand RWE), Didcot B est une centrale à gaz à cycle combiné. Mise à feu en 1997, elle est composée de deux tranches de 680 MWe chacune.

Il a fallu trois heures à une centaine de soldats du feu pour venir à bout du sinistre, dont l’origine reste inconnue.

Selon les premières constatations des enquêteurs, le feu s’est déclaré dans une tour de réfrigération. Trois d’entre elles ont été détruites. NPower a arrêté l’une des deux tranches.

Selon National Grid, le gestionnaire des réseaux de transport d’électricité, l’arrêt inopiné de la moitié de la capacité de production de la centrale ne menace en rien la sécurité de l’approvisionnement du royaume.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus