Quand les Etats-Unis se demandent comment réduire leur consommation

Le 01 août 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les quinze derniers jours de juillet vont peut-être avoir raison de l’image des Etats-Unis, premiers «consommivores» attitrés, en particulier peu soucieux de leur demande énergétique.

La vague de chaleur, le vent et les orages ont balayé les Etats-Unis et mis fort à mal le système de distribution électrique dans nombre de points névralgiques du pays. Le record national de consommation de l'an dernier a d'ailleurs été dépassé le 22 juillet, avec 95.259 gigawattheures (GWh) appelés, soit une hausse de 1%. Et c'est ce qui inquiète particulièrement outre-Atlantique.

Compagnies électriques, législateurs et associations de consommateurs ont décidé de prendre les choses au sérieux. Il leur faut un programme volontaire de maîtrise de l'énergie, ont-ils estimé. Ce sera le Plan national d'action pour l'efficacité énergétique. Il devrait voir le jour en quelques mois et mettre sur pied des mesures concrètes, car ne compter que sur les seuls énergéticiens, qui perdent de l'argent en vendant moins de courant, n'est plus tenable.

«Historiquement l'unité électrique a été le mètre étalon de nos caisses enregistreuses», constate James E. Rogers, président directeur général de Duke Energy, et participant à l'opération. Mais tout cela, c'est du passé: «Nous allons aider nos clients à contrôler et réduire leur consommation, et devenir le premier fournisseur dans le domaine de l'efficacité énergétique», a-t-il promis.

Mais il n'est pas suffisant non plus de demander aux gens d'éteindre leurs appareils. Faudra-t-il un autre miracle américain pour résoudre ce qui apparaît comme la quadrature du cercle? Les compagnies semblent cependant prêtes à accepter quelques concessions qui les conduiraient à réduire leurs marges. Du moins, celles qui ont adhéré à l'initiative aux côtés des gestionnaires de réseaux de l'Arkansas, de Californie, du Connecticut, d'Iowa, du Kansas, du New Jersey et du Vermont. Tous soutenus, comme il se doit, par la chaîne de supermarchés Wal-Mart et quelques autres associations de défense de l'environnement.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus