Quand la transition énergétique file à l’anglaise

Le 20 mars 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Londres va subventionner les énergo-intensifs.
Londres va subventionner les énergo-intensifs.
DR

C’est à la présentation de son budget que l’on juge la politique d’un gouvernement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’administration Cameron a décidé de fortement ralentir la transition énergétique. Mercredi 19 mars, lors du discours de présentation de son budget 2015, le Chancelier de l’échiquier est revenu sur certaines mesures emblématiques.

Quelques mois après l’avoir mis en place, George Osborne a confirmé le gel de la taxe carbone. Depuis le 1er avril 2013, les industriels britanniques soumis à l’ETS paient leurs quotas d’émission de gaz à effet de serre à un prix-plancher régulé: le Carbon Price Support (CPS). Cette mesure a été instituée pour financer les investissements dans l’économie décarbonée.

 

Gaz: même pas chère la taxe carbone française Le prix, taxes comprises, du gaz devrait rester stable en avril, la baisse des tarifs réglementés étant contrebalancée par l'application de la nouvelle taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN). «La baisse du tarif est de 2% en moyenne, mais elle est compensée sur la facture par une hausse des taxes», a indiqué cette source à l'AFP. Instaurée en 1986, la TICGN est collectée par les fournisseurs de gaz naturel auprès de leurs clients et reversée à l'Etat. Elle est l'équivalent pour le gaz des TIC perçues sur les carburants, le fioul ou le charbon. Mais alors que les ménages étaient jusqu'ici exemptés du paiement de la TICGN, le gouvernement a décidé de mettre fin à cette exception, dans le cadre de la mise en place de la contribution Climat Energie, qui consiste à lier en partie les taxes sur les énergies polluantes à leurs rejets de CO2. Cette taxe leur sera donc applicable à partir du 1er avril.

 

Actuellement fixé par le gouvernement à 4,94 livres (5,9 €) par quota, ce prix doit augmenter progressivement: 9,55 £ (11,38 €) le 1er avril prochain; 18,08 £ (21,65 €) en 2015; 21,2 £ (25,4 €) en 2016; et 24,62 £ (29,5 €) l’année suivante. En 2020, ce prix aurait dû atteindre les 30 £ (35,9 €). Aurait dû.

Gel de la taxe carbone

Car la progression de cette taxe carbone à l’anglaise est désormais gelée. Lors de son discours devant la Chambre des communes, George Osborne a annoncé que le montant de la taxe resterait inchangé entre 2016 et la fin de la décennie.

Officiellement, il s’agit d’éviter une forte inflation des prix de l’énergie, tant pour les industriels que pour les particuliers. En fait, le gouvernement Cameron commence à détricoter la législation britannique sur la transition énergétique. Parallèlement au gel de la taxe, Londres prévoit d’exempter l’industrie énergo-intensive et les exploitants de centrales à cogénération de ladite taxe. Moyennant 500 M£ (599 M€) par an, Londres compensera les hausses du coût des obligations en matière d’énergies renouvelables pour l’industrie lourde. «Aujourd’hui, j’ai réduit les coûts de production industrielle du Royaume-Uni», s’est réjoui le ministre du budget. Pas un mot, en revanche, sur le fait qu’il allégeait de 4 Md£ (4,8 Md€) par an les recettes fiscales de Sa majesté en faveur de la transition énergétique.

Une occasion manquée

Les entreprises des renouvelables sont montées au créneau. Dans un communiqué, RenewableUK parle d’une «occasion manquée». «Le gouvernement doit être attentif à ne pas effrayer les investisseurs en changeant soudainement de politique», rappelle l’organisation professionnelle du secteur. La semaine passée, les industriels des renouvelables et du nucléaire ont adressé une lettre ouverte au gouvernement, leur rappelant que pareille politique ne faciliterait pas le financement de la décarbonisation du secteur énergétique.

Sur le marché de Londres (LSE), le cours de l’action de Drax Group, propriétaire de la plus grosse centrale au charbon du Royaume a bondi de 5% en moins d’une semaine.

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus