Quand l’industrie européenne finance les sceptiques US

Le 25 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Aux Etats-Unis, les entreprises peuvent participer au financement du personnel politique. En contrepartie, ces dons sont rendus publics, notamment par le site opensecrets.org.

Profitant de cette transparence, la confédération mondiale des associations luttant contre le changement climatique (le Climate Action Network, - CAN) a regardé sur quels candidats aux élections de mi-mandat (qui auront lieu le 2 novembre) les grands groupes industriels européens investissaient.

Dans un rapport mis en ligne aujourd’hui lundi 25 octobre, la division européenne du CAN fait un petit point sur cette délicate question. Le CAN a étudié les contributions de 8 entreprises, comptant parmi les plus importantes émettrices de gaz à effet de serre du Vieux monde : Lafarge, GDF Suez, E.ON, BP, BASF, Bayer, Solvay et Arcelor Mittal. Ensemble, ces groupes rejettent près de 700 millions de tonnes équivalent CO2 par an : plus que le Royaume-Uni !

Globalement, les 8 compagnies ont versé 306.100 dollars (219.221 euros) à des candidats aux sénatoriales. Ce qui n’est pas considérable, certes. Toutefois, en pointant les heureux élus, on ne peut qu’être étonné par le choix des « big eight ». Environ 80 % de la manne ont été distribués à des personnalités connues pour nier la réalité des changements climatiques (comme James Inhofe) ou pour avoir empêché l’examen du projet de loi sur l’énergie et le climat, à l’instar de Blanche Lincoln.

Le rapport affirme que le cimentier français Lafarge a versé 34.500 $ (24.633 €) et GDF-Suez 21.000 $ (14.994 €) aux élus américains climato-sceptiques. Le plus généreux donateur du groupe a été le groupe pharmaceutique allemand Bayer avec 108.100 $ (77.183 €) suivi par BASF avec 61.500 $ (43.911 €).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus