Quand Greenpeace joue avec l’argent de ses adhérents

Le 17 juin 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le billet vert n'a pas porté chance aux combattants de l'arc en ciel.
Le billet vert n'a pas porté chance aux combattants de l'arc en ciel.
US Federal Reserve

L’organisation écologiste est parfois qualifiée de multinationale de l’écologie par ses détracteurs. Ce n’est pas tout à fait faux. Dimanche 15 juin, l’organisation basée à Amsterdam (pour des raisons fiscales) a annoncé avoir perdu, l’an passé, 3,8 millions d'euros sur le marché des changes. Dans un communiqué mis en ligne sur son site, Greenpeace International explique qu’elle est active dans une quarantaine de pays, ce qui l’oblige à minorer les risques liés à l’évolution des taux de change. Ce qui est tout à fait louable.

Mauvais pari

Ce qui l’est un peu moins, c’est que l’un de ses employés, au bureau des finances internationales de l’organisation, a fait un très mauvais choix. Le courtier a, en effet, parié que l’euro baisserait face au dollar et investit en conséquence. Patatras, en 2013, l’euro s’est, en moyenne, raffermi de 4,2% face au billet vert, réduisant à néant les espoirs de gains financiers de l’ONG à l’arc en ciel. Greenpeace International s’excuse platement auprès de ses membres.

financier malchanceux

Ces derniers seront rassurés de savoir que le financier malchanceux n’exerce plus ses talents pour l’organisation et qu’a priori il n’existe «nulle trace d’enrichissement personnel». Par précaution, Greenpeace a toutefois commandité un audit indépendant pour faire toute la lumière sur l’affaire.

2013 restera comme une annus horribilis pour l’ONG. L’organisation devrait, en effet, afficher une perte totale de 6,8 millions d’euros, pour un budget total de 300 millions.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus