Quand Europol traque le trafic de pesticides

Le 13 janvier 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'organisation de coopération policière Europol a mis en garde vendredi 13 janvier contre la montée du commerce des pesticides contrefaits et illégaux. Ces produits peuvent être utilisés plus facilement que les pesticides légaux pour fabriquer des explosifs, selon Europol.

L'organisation, qui siège à La Haye, a identifié une montée du commerce des pesticides illégaux et contrefaits qui rapporte aux organisations criminelles plusieurs milliards d'euros par an.

«Il est assez facile de fabriquer des explosifs avec des pesticides, c'est pourquoi leur vente dans le circuit légal est contrôlée de très près, afin que nous puissions voir facilement lorsqu'il y a un achat suspect», explique Soren Pedersen, un porte-parole d'Europol.

Or, souligne celui-ci, «la vente des pesticides illégaux et contrefaits ne fait l'objet d'aucun contrôle: il y a donc un risque qu'ils soient utilisés pour fabriquer des explosifs car il est plus difficile de remarquer des achats suspects dans le circuit criminel».

Dans certains pays de l'Union européenne, plus d'un quart des pesticides en circulation sont contrefaits ou illégaux, souligne Europol, ajoutant que le Nord-est de l'Europe est particulièrement touché par ce trafic.

L’organisation rappelle également que les pesticides contrefaits utilisés dans l'agriculture menacent la santé des fermiers et des consommateurs, et entrainent un risque pour l'environnement.

«Le manque d'harmonisation de la législation dans les différents pays d'Europe et une marge -risque faible/profit élevé- exceptionnelle font du trafic de pesticides contrefaits et illégaux un secteur à croissance rapide du crime organisé», selon la même source.

 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus