Quand Albion mitonne une nouvelle carbotaxe

Le 11 octobre 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’imagination des croisés du changement climatique n’a pas de limites. Après la transformation du CO2 en matériaux de chantier ou la fertilisation des océans pour faire absorber au plancton notre carbone superflu, les chercheurs ont développé d’autres projets pour réduire l’embonpoint carboné de la planète. L’un des plus délirants, pour le moment, se niche sans nul doute sur l’autre rive de la Manche.

Le 7 juillet dernier, 11 parlementaires britanniques, adeptes sans doute des Monty Python ou de George Orwell, ont déposé une proposition de loi hallucinante. Ne pesant pas plus de 8 articles en 4 pages, le texte propose d’instaurer un marché des quotas d’émissions... personnels. En clair, chaque sujet de sa Gracieuse Majesté se verrait allouer un quota annuel d’émissions de gaz carbonique. Le montant de cette allocation serait mis en mémoire dans la puce d’une carte, à utiliser chaque fois que l’on émettra du dioxyde de carbone. Après avoir fait le plein à la station-service, et inséré sa carte bancaire dans l’automate, l’automobiliste devra mettre sa carte carbonique dans une machine qui décomptera l’équivalent en CO2 des litres d’essence qu’il brûlera. A charge pour les consommateurs très carbonés de racheter des quotas supplémentaires sur un marché. Ce projet de DTQ (pour Domestic Tradable Quotas) n’est pas né du seul génie des élus. Depuis le début des années 2000, l’université de Manchester et le Tyndall Centre for Climate Change phosphorent sur le sujet.
Et, visiblement, leur enthousiasme a contaminé certains membres du gouvernement. Il y a quelques semaines, le ministre chargé du changement climatique et de l’environnement s’est montré favorable, à terme, à la mise sur pied d’un tel système. «Nous devons avoir l’esprit ouvert à ce genre de leviers et ne pas avoir peur de penser l’impensable», a affirmé Elliot Morley. Tout le problème est de savoir s’il vaut désormais mieux se nourrir de Haggis (panse de brebis), de Welsh Rarebit (riche en bière) ou de gigot bouilli à la sauce à la menthe....


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus