- 

Qualité de l’air en Ile de France

Le 13 janvier 2006 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Globalement, 2005 n’a pas été une année catastrophique en terme de pollution de l’air. La météo s’est avérée favorable à la dispersion des polluants avec un été sans canicule et des durées d’insolation proches de la moyenne. Ainsi, en ce qui concerne les polluants directement émis par le trafic ou les activités humaines (monoxyde de carbone, oxyde d'azote, benzène, dioxyde de soufre), le bilan 2005 révèle une forte diminution grâce aux améliorations techniques opérées sur les véhicules ou les carburants et grâce au rajeunissement du parc automobile. Toutefois, « pour le dioxyde d'azote, l'ozone et les particules PM10 (qui affectent le système respiratoire), nous sommes dans une situation de dépassement chronique des objectifs européens pour 2010 », a souligné le directeur d'Airparif, Philippe Lameloise, lors d’une conférence de presse organisée le 12 janvier. Ainsi à Paris et en proche banlieue, l'objectif de qualité pour le dioxyde d'azote (40 microgrammes/m3) est dépassé de façon chronique sur 24% du réseau routier. Quant aux particules PM10, le niveau moyen est déjà supérieur à la valeur européenne limite à atteindre en 2010 (30 microgrammes/m3)". Et la situation ne risque pas de s’améliorer puisque la réglementation européenne va bientôt ramener le seuil toléré à 20 microgrammes/m3 en 2010.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus