Pyrolisez, il en restera quelque chose...

Le 29 novembre 2004 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La compagnie canadienne Dynamotive vient de mettre en service une bien curieuse usine. Baptisée " BioOil ", cette installation située à proximité de Vancouver pyrolyse de la biomasse pour en faire des biocarburants, de la vapeur et du charbon. Chaque jour, BioOil pyrolyse aussi 100 tonnes de biomasse. Le fruit de cette oxydation thermique à haute température, en milieu anaérobie, ce sont 70 tonnes de biocarburants, qui alimentent des turbines à gaz de 2,5 mégawatts électriques. La vapeur produite sert à chauffer une usine voisine. Proches du charbon, les 20 tonnes quotidiennes de résidus de la pyrolyse sont vendues à des sidérurgistes locaux. Le montant du projet est de 15,3 millions de dollars canadiens (10 millions d'euros).


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus