Publicité sur les pesticides: les écologistes déboutés

Le 18 mars 2005 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Reach EUA
Reach EUA

Les demandes déposées par plusieurs associations écologistes (1) devant le tribunal de grande instance de Rennes pour suspendre la campagne de publicité sur les pesticides, lancée le 10 février par l'Union des industries de la protection des plantes (UIPP), ont été jugées recevables sur la forme, mais «pas sur le fond». Face à cette décision, rendue le 16 mars par le juge des référés, l'association Eaux et rivières de Bretagne a décidé de ne pas faire appel mais de demander «que la loi soit changée.» Selon Gilles Huet, délégué régional de l'association bretonne, la publicité de l'UIPP est «mensongère» et n'évoque «en aucune manière, la moindre précaution à prendre dans l'utilisation des pesticides de synthèse». Estimant que «la loi ne permet pas de donner suite à [leur] plainte», l'association compte demander aux députés de déposer, dans le cadre du projet de loi sur l'eau et les milieux aquatiques, un amendement afin que soit généralisée à toutes les publicités sur les pesticides l'interdiction qui s'applique déjà aux pesticides utilisés par les particuliers.» En effet, en vertu de l'arrêté du 6 octobre 2004, «toute mention pouvant donner [aux particuliers] une image exagérément sécurisante ou de nature à banaliser l'utilisation d'un pesticide est interdite.» De son côté, le Mouvement pour les droits des générations futures (MDRGF) a décidé de faire appel.

(1) Notamment les associations Eaux et rivières de Bretagne, le Mouvement pour les droits des générations futures (MDRGF), et le syndicat national de l'apiculture  





 




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus