Publicité et environnement: encore des marges de progrès

Le 28 novembre 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les publicités liées à l'environnement ont été réduites de moitié par rapport à 2009
Les publicités liées à l'environnement ont été réduites de moitié par rapport à 2009

Le nombre d’arguments environnementaux est en baisse, montre le rapport 2012 de l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), réalisé avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

 

Présenté le 27 novembre, ce 6e rapport annuel a analysé les publicités, diffusées dans 11 secteurs entre le 1er septembre et le 31 décembre 2012: agriculture-jardinage, alimentation, ameublement-décoration, appareils ménagers, automobile-transports, bâtiment et travaux publics, boissons, entretien, énergie, hygiène-beauté, et immobilier.

 

Il révèle que 3% des publicités ont utilisé, l’an dernier, un argument environnemental. Soit moitié moins qu’en 2009 (6%).

 

Sur les 405 visuels faisant à référence à l’environnement, la plupart ont été déclarés en conformité totale avec les recommandations de l’ARPP (92%).

 

5% d’entre eux ont toutefois fait l’objet de manquements pour incitation à un comportement non éco-responsable ou parce qu’ils étaient de nature à induire en erreur (allégation par exemple infondée ou très excessive). Un tiers de ces manquements concernaient la protection des espaces naturels.

 

Il faut y ajouter 3% de visuels qui ont suscité des réserves de la part de l’autorité de régulation, la plupart en raison du vocabulaire utilisé. Les expressions comme «naturellement responsable» pour un produit de jardinage ou «authentique par nature» pour un cosmétique non certifié biologique, ont ainsi été épinglées.

 

Ce bilan conclut qu’il existe encore des marges de progression, notamment pour les représentations de véhicules dans les espaces naturels.

 

L’ARPP qui peut également être saisie par les particuliers après diffusion (via le Jury de déontologie publicitaire), a reçu trois plaintes liées à l’environnement en 2012. Deux d’entre elles ont été déclarées fondées, comme cette publicité en faveur d’un radiateur électrique, présentée comme «l’énergie de demain».

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus