Publication du rapport annuel de l'Efsa sur les pesticides dans les denrées alimentaires

Le 21 mars 2013 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 13/03/2013 par Laurine Arnaud

Substances indésirables > Contaminants

Dans un communiqué du 12 mars 2013, l'Autorité européenne de sécurité des aliments annonce la publication de son rapport annuel sur les pesticides. Ce rapport a été établi sur la base d'une étude effectuée sur 500 types de denrées alimentaires, dont des produits biologiques, échantillonnées au cours de l'année civile 2010 dans les 27 États membres de l'UE et deux pays de l'Association européenne de libre-échange (AELE), l'Islande et la Norvège.

L'Efsa indique dans ce document que les limites maximales de résidus (LMR) étaient respectées pour plus de 97% des échantillons analysés et que les aliments qui ont présenté les plus forts dépassements étaient l'avoine, les laitues, les fraises et les pêches. Par ailleurs, elle relève que les valeurs des LMR pour les produits de l’agriculture biologique dans l’UE étaient identiques à celles des produits non biologiques. 
Elle conclut en outre qu’il n’existe pas de risque à long terme pour la santé des consommateurs en relation avec les résidus de pesticides présents dans leur alimentation.
 
Deux programmes de contrôle ont été pris en compte pour la réalisation de cette étude : un programme national conçu par chaque pays et un programme coordonné par l'UE, qui exige que tous les organismes nationaux effectuent des activités de contrôle identiques. 
L’objectif principal de ce programme coordonné était d’abord d’évaluer la nécessité d’améliorer la manière dont les États membres rapportent les données de surveillance.
 
Dans ses conclusions, l'Efsa émet également des recommandations.
En particulier, en ce qui concerne les aliments pour bébés, elle préconise l'amélioration de la compatibilité de la règlementation spécifique applicable dans ce domaine avec la législation générale sur les autorisations des pesticides et les LMR. Elle demande à ce que les définitions de résidus fixées dans le règlement (CE) n° 396/2005 et dans la législation spécifique des aliments pour bébés soient harmonisées. En outre, elle souhaite que les critères de fixation des LMR spécifiques dans les aliments pour bébés soient réexaminés et les niveaux de LMR révisés si nécessaire. 
Enfin, elle recommande que des efforts soient faits pour développer des méthodes d'analyse capables de quantifier des concentrations de résidus faibles, comme l'exige la règlementation des aliments pour bébés. 
 
A noter, le dernier rapport relatif à la surveillance des résidus de pesticides présents dans certaines denrées alimentaires avait été publié en novembre 2011.
 
Pour rappel, le règlement (CE) n° 396/2005 du 23 février 2005 concernant les limites maximales applicables aux résidus de pesticides présents dans ou sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux d'origine végétale et animale fixe des LMR pour le contrôle des résidus de pesticides dans les denrées alimentaires et les aliments pour animaux. Par ailleurs, il précise que les États membres doivent établir des programmes nationaux en vue de contrôler les résidus en question.
 
Sources : Communiqué de l'Efsa, "Le rapport annuel sur les pesticides indique des taux de conformité des résidus toujours élevés", 12 mars 2013
 
 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus