Publication de la norme Afnor sur le génie écologique

Le 09 octobre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les abors de l'Ilette nantaise ont été réhabilités grâce au génie écologique
Les abors de l'Ilette nantaise ont été réhabilités grâce au génie écologique

La première norme Afnor sur les projets de génie écologique a été publiée le 8 octobre, selon un communiqué de l’Association française de normalisation.

La nouvelle norme NF X10-900 est destinée à tout porteur d’un projet de génie écologique appliqué aux zones humides et aux cours d’eau. Il s’agit en particulier des hydrologues, biologistes, naturalistes, ingénieurs et pouvoirs publics.

Intitulée «Méthodologie de conduite au projet appliqué à la préservation et au développement des habitats naturels», elle s’applique à toutes les étapes, depuis la prise de décision jusqu’au suivi des habitats naturels à long terme.

Cette norme répond aussi aux contraintes réglementaires, dont la directive-cadre sur l’eau qui vise un «bon état des masses d’eau», précise le communiqué.

Elle a fait l’objet d’une enquête publique menée entre le 1er décembre 2011 et le 29 février 2012 (voir JDLE), et devrait être suivie d’une norme sur le génie écologique appliqué au littoral.

Le génie écologique, qui vise à restaurer, entretenir et préserver la biodiversité grâce à des actions adaptées à l’environnement, se développe en France. Dans l’agglomération nantaise, par exemple, d’anciennes zones inondables proches de l’Ilette ont été réhabilitées pour assurer de nouvelles fonctions comme la régulation des crues, l’épuration des eaux ou l’accueil de nombreuses espèces.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus