Publication d'un document d'orientation sur les études sur l'exposition alimentaire aux substances chimiques

Le 07 décembre 2011 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 28/11/2011 par Eglantine de Carpentier

 Substances indésirables > Contaminants

 
Dans un communiqué du 24 novembre 2011, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) annonce la publication d'un document d'orientation conjoint de l'Efsa, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) relatif à une approche harmonisée appelée " Étude sur l’alimentation totale " (EAT). 
Les EAT ont pour objectif premier de surveiller l'exposition des populations à des substances problématiques en matière de santé publique : résidus de produits phytosanitaires, contaminants de toxines naturelles, additifs par exemple. Elles consistent à prélever sur différents points de vente les aliments régulièrement consommés par la population, les préparer tels qu'ils sont consommés, les mixer en des échantillons dits "composites", puis les analyser pour rechercher un certain nombre de substances toxiques et nutriments.
 
En janvier 2010, un groupe de travail a été constitué avec des représentants de l’Efsa, de la FAO, de l'OMS et des États membres de l’Union européenne (UE). Ce groupe avait pour objectif d’examiner l'état des connaissances les plus récentes à l'échelle mondiale dans le domaine de l'approche de EAT, avec un accent particulier sur les activités en Europe, et d’élaborer un document d'orientation concernant une approche harmonisée des EAT. 
 
Les organisations ont ainsi conclu que les EAT constituent "un outil efficace pour estimer l'exposition alimentaire de la population, que ce soit à des produits chimiques nocifs ou bénéfiques, à travers son régime alimentaire global". 
 
Le document d'orientation fournit les principes de réalisation d'une étude de ce type comprenant la phase de planification la collecte des résultats, le calcul de l'évaluation de l'exposition et la communication des résultats. 
 
Il formule en outre des recommandations visant à harmoniser la méthodologie, ce qui permettrait de comparer les résultats à l'échelle internationale et, si ces recommandations étaient appliquées en Europe, d'obtenir des données comparables sur l'exposition alimentaire aux produits chimiques présents dans les aliments.  
 
A noter, le document indique que "au cours des prochaines années, la direction générale "Recherche et développement" de la Commission européenne lancera un projet pilote paneuropéen pour harmoniser la collecte des données, identifier les aliments typiques dans le régime alimentaire global et évaluer les doses de contaminants chimiques absorbés par voie alimentaire par l’intermédiaire de ces aliments.
 
Pour information, des EAT sont actuellement menées dans plusieurs pays. Ainsi, dans un communiqué du 30 juin 2011, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) annonçait la publication des résultats de la deuxième EAT ayant évalué l'exposition alimentaire aux substances chimiques.
 
Sources : Communiqué de l'Efsa, "Un document d'orientation conjoint de l'EFSA, de la FAO et de l'OMS pour harmoniser les évaluations de l'exposition alimentaire ", 24 novembre 2011

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus