Protoxyde d’azote: les émissions revues à la hausse

Le lundi 18 novembre 2019 à 18h 48 par Romain Loury
Mesures de N2O en plein champ
Mesures de N2O en plein champ
Inra, Olivier Bertel

Les émissions de protoxyde d’azote seraient très largement sous-estimées par le Giec, révèle une étude publiée lundi 18 novembre dans la revue Nature Climate Change. En cause, des effets non linéaires lorsque l’épandage d’engrais azotés s’intensifie.

Extrait : Troisième gaz à effet de serre derrière le CO2 et le méthane, le protoxyde d’azote (N2O), d’un potentiel de réchauffement global (PRG) 296 fois plus élevé que le CO2 sur une durée de 100 ans, a vu ses émissions s’envoler...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus