Protéger les côtes africaines des marées noires

Le 21 avril 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les gouvernements de 19 des 22 pays africains qui bordent les côtes orientales, centrales et australes de l'océan Atlantique ont convenu de créer un Plan d'intervention d'urgence et de créer un centre régional pour la coopération en cas de déversements d'hydrocarbures (ou d'autres urgences de ce type), lors de la 9e réunion des Parties à la Convention d'Abidjan qui s’est tenue au Ghana au début du mois d’avril.
 
La Convention d'Abidjan, en vigueur depuis 1984, est administrée par le programme des Nations Unies pour l'environnement (Pnue). Il s’agit d’un accord-cadre qui traite de la pollution, de la surpêche, des plongées dans la mer, de l'exploration des fonds marins et d'autres activités qui peuvent avoir un impact sur la santé des écosystèmes marins et côtiers des eaux des côtes de l'ouest, de l'est et du centre de l'Afrique, de la Mauritanie jusqu'à la pointe du continent en Afrique du Sud.
 
Une nouvelle orientation a désormais été ajoutée aux travaux de la Convention: réduire les risques potentiels des marées noires, indique le Pnue dans un communiqué du 20 avril.
 
Le Plan d'intervention d'urgence viendra compléter les plans nationaux existants et devrait permettre aux pays de «signaler sans tarder chaque déversement d'hydrocarbures ou autres pollutions survenant dans leur domaine de compétence». Les Etats membres sont également encouragés à échanger les informations sur la lutte contre la pollution dues aux hydrocarbures. Enfin, ils sont chargés de secourir les autres pays en cas d'incident.
 
Les participants à la réunion ont convenu que la priorité était de renforcer les capacités nationales en matière d'exploitation du pétrole et du gaz pour améliorer la gestion du secteur, d'adopter des politiques nationales appropriées, et de mener des études stratégiques d'impact environnemental et social. Les Parties ont également décidé d'adopter une législation nationale pour traiter de la responsabilité, de l'indemnisation, de la sécurité et des autres questions liées à l'exploitation de plates-formes offshore.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus