Projet autoroutier controversé au Maghreb

Le 19 juin 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le 17 juin, des associations environnementales ont adressé une pétition au président d'Algérie Abdelaziz Bouteflika contre un projet de construction d’autoroute de 11 milliards de dollars américains (8,2 milliards d’euros). Celui-ci menace en effet de détruire le parc national d’El Kala, une importante zone humide méditerranéenne. L’autoroute de 1.200 kilomètres doit relier l’Algérie à la Tunisie et au Maroc, et traverser le parc où vivent de nombreuses espèces d’oiseaux de proie, de lynx, de tortues et de renards. Les 100 signataires de la pétition sont inquiets car ce projet va à l’encontre de l’engagement, pris dans le cadre de la réglementation, de protéger le parc naturel de tout dommage environnemental.
Le ministre algérien des travaux publics, Amar Ghoul, a indiqué que le projet autoroutier était économiquement rentable et que le gouvernement était décidé à le faire aboutir. «L’autoroute va toucher seulement 0,2% de la superficie du parc, soit 800 kilomètres carré. En modifier l’itinéraire coûterait près de 2 milliards de dollars (1,5 milliards d’euros), soit 6 fois le coût de cette portion d’autoroute déjà planifiée», a-t-il précisé dans le journal Liberté.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus