Programme 2013 de surveillance des résidus de pesticides dans les aliments

Le 24 janvier 2013 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 18/01/2013 par Alda Leung

Substances indésirables > Contaminants

L'Agence nationale de la sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a publié un avis, le 7 janvier 2013, relatif au programme 2013 de surveillance des résidus de pesticides dans les aliments.

Suite à la saisine de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), l'Anses a été invitée à "émettre des recommandations pour le plan prévisionnel 2013 de surveillance des résidus de pesticides, au regard de l’exposition alimentaire de la population française et des résultats des campagnes de surveillance précédentes."
 
L'Anses s'est ainsi fondée sur les résultats de divers plans notamment les résultats des plans de surveillance 2010-2011 de la DGCCRF, de la Direction générale de l’alimentation (DGAL) et de la Direction générale de la santé (DGS).
 
L'Anses souligne dans un premier temps que les études se sont portées sur un faible nombre de consommateurs et que le "risque aigu lié à la consommation de certaines denrées peut en conséquence se retrouver aussi bien sous que surestimé". Toutefois, à partir des résultats d'analyse et en vue de la préparation du plan 2013, l'Anses propose :
- une répartition des prélèvements par denrée permettant de décrire la contamination moyenne des substances considérées comme prioritaires, avec une incertitude acceptable ;
- le maintien de la surveillance de l’ensemble des substances mentionnées en annexe de l'avis du 7 décembre ;
- un élargissement de la surveillance.
 
L'Anses précise en outre que les résultats des campagnes précédentes confirment l'importance d'affiner l’estimation de l’exposition chronique et d'une surveillance renforcée des expositions aiguës notamment au diméthoate et à l’imazalil.
 
A noter, le règlement (CE) n° 396/2005 du 23 février 2005 concernant les limites maximales applicables aux résidus de pesticides présents dans ou sur des denrées alimentaires et les aliments pour animaux d’origine végétale et animale, prévoit la mise en place de programmes communautaires et nationaux pluriannuels dont l'objectif est d'évaluer le niveau d'exposition des consommateurs et le respect de la législation en vigueur.
 
Pour rappel, le 22 décembre 2011, l'Anses avait rendu un avis relatif au programme 2012 de surveillance des résidus de pesticides dans les aliments. L'Agence avait recommandé d’intégrer 11 nouvelles substances actives dans le cadre des plans de surveillance 2012 : cuivre, éthéphon, gamma-Cyhalothrine, méthylcyclopropène (1-MCP), novaluron, oxyde de fenbutatin, spinosad, spirodiclofen, tembotrione, flonicamide et tritosulfuron.
 
Sources : Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif au programme 2013 de surveillance des résidus de pesticides dans les aliments, 7 décembre 2012
 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus