Produits chimiques: les pédiatres américains sonnent l’alarme

Le 26 avril 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans une déclaration officielle publiée lundi 25 avril, les pédiatres américains, membres de l’Académie américaine de pédiatrie, demandent au gouvernement de renforcer la protection des enfants vis-à-vis des toxiques chimiques. Ces pédiatres souhaitent voir évoluer la réglementation pour qu’elle prenne enfin en compte les personnes les plus vulnérables, c’est-à-dire les femmes enceintes et les enfants.
 
«Les preuves s’accumulent, les enfants sont véritablement exposés à des produits chimiques toxiques que ce soit à la maison, dans les écoles ou dans les bâtiments publics», déclare Sarah Janssen, scientifique au Conseil de défense des ressources naturelles, aux Etats-Unis.
 
Le groupe signale que les enfants en pleine croissance sont beaucoup plus vulnérables aux toxiques que les adultes.
De plus en plus d’études établissent un rapport entre une exposition à des produits chimiques et des problèmes de santé chez l’enfant. Publiées la semaine dernière, trois d’entre elles mettent en évidence un lien entre exposition aux pesticides in utero et des retards de croissance chez l’enfant, avec un quotient intellectuel plus faible vers l’âge de 7 ans. D’autres travaux ont montré que des garçons exposés avant la naissance à de fortes concentrations de phtalates, un produit chimique entrant dans la composition des plastiques, avaient plus de risque des développer des malformations.
Sur 3.000 substances chimiques produites aux Etats-Unis, seules 12 ont été «correctement testées afin d’évaluer leurs effets sur le développement cérébral», explique Sarah Janssen.
 
Nombreux sont les pédiatres qui se disent soucieux du fait que l’exposition à des toxiques pourraient être la cause de l’augmentation récente des pubertés précoces chez les petites filles américaines, ainsi que d’autres maladies chroniques comme les  allergies, l’asthme, et des problèmes de concentration liés à un phénomène d’hyperactivité.
«Lorsque les pédiatres américains sonnent l’alarme, il est grand temps d’agir», déclare Ken Cook, président du groupe de travail Environnement. «Ce sont les médecins qui voient et traitent de plus en plus d’enfants pour des problèmes d’autisme, de cancer ou des troubles du comportement. Et le nombre de ces maladies ne cesse d’augmenter.»
«Il existe une grande variété de produits chimiques entrant dans la composition de très nombreux objets vendus sur le marché», déclare Jerome Paulson, pédiatre au Centre médical pour enfants de Washington (Etats-Unis), l’un des principaux auteurs de cette déclaration.
 
Les pédiatres américains souhaitent une refonte totale de la loi américaine sur le contrôle des substances toxiques. La loi date de plus de 35 ans et elle est censée réguler plus de 80.000 substances chimiques.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus