Producteurs et consommateurs de pétrole se parlent

Le 22 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Près de 90 pays, représentant 90% de la demande et de la production de pétrole et de gaz dans le monde, ont signé ce mardi 22 février à Ryad une charte visant à renforcer le dialogue entre producteurs et consommateurs pour accroître la transparence et la stabilité des marchés énergétiques.

Les membres signataires de cette charte, préparée sous l'égide du Forum international de l'énergie (IEF), s'engagent à coordonner leurs politiques et leurs efforts pour combattre la volatilité des prix énergétiques, notamment en renforçant la transparence et la fiabilité des statistiques du secteur.

«87 Etats ont déjà approuvé la charte de l'IEF, et nous sommes réunis aujourd'hui pour confirmer officiellement l'approbation de cette charte», a dit le prince Abdelaziz ben Salman ben Abdelaziz, adjoint du ministre saoudien du pétrole Ali al-Nouaïmi, à l'ouverture d'une réunion ministérielle de l'IEF.

Bien que non contraignante, «cette charte apportera une nette amélioration au dialogue et à la coopération entre les différentes parties», tout en renforçant le rôle et l'importance du Forum, a abondé Ali al-Nouaïmi. L'IEF réunit régulièrement depuis 20 ans les ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et les pays consommateurs de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), auxquels se sont ajoutés la Russie, la Chine, le Mexique, le Brésil, et nombre de pays en développement.

La charte a été conclue au moment où les prix du brut s'envolaient, mardi, au-dessus de 106 dollars (77,42 euros) le baril à Londres. Depuis un an, le prix du Brent a gagné plus de 35%.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus