Procès Eternit Italie: la défense des deux ex-dirigeants demande l'acquittement

Le 11 octobre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Alors qu’une peine de 20 ans de prison avait été requise le 4 juillet dernier à Turin contre le milliardaire suisse Stephan Schmidheiny et le baron belge Jean-Louis de Marchienne, anciens actionnaires d’Eternit, l'avocat du milliardaire suisse a demandé mardi 11 octobre l'acquittement de son client au plus grand procès pénal de l’amiante, qui se tient actuellement devant le tribunal de Turin. Selon lui, les faits remontent à une période trop éloignée pour permettre d'assurer «au mieux» la défense de l'ancien dirigeant du groupe Eternit.

«Il manque des documents, de nombreux témoignages n'existent plus», et les autres ne sont pas recevables en raison de l'ancienneté de cette affaire, a dit l'avocat de Stephan Schmidheiny, Astolfo Di Amato.

De 1976 à 1986, Stephan Schmidheiny a été un important actionnaire d'Eternit Italie tandis que Jean-Louis de Marchienne a été actionnaire minoritaire et administrateur d'Eternit Italie au début des années 1970. La société a fait faillite en 1986, soit 6 ans avant l'interdiction de l'amiante en Italie.

Astolfo Di Amato a estimé que les principes de la défense garantis par la Constitution italienne et la Charte européenne des droits fondamentaux n'étaient pas assurés.

La veille, l'avocat de Jean-Louis de Marchienne avait également demandé l'acquittement pour son client en raison de la prescription des faits. L'octogénaire n'avait qu'«un rôle minoritaire» et non «décisionnel» au sein du groupe d'amiante italien Eternit S.p.a Gênes, avait aussi dit Cesare Zaccone. «Et même s'il avait eu un tel pouvoir, les employés auraient déjà été exposés à l'amiante depuis des années avant son arrivée dans le groupe en 1971», a-t-il complété.

Les deux ex-dirigeants sont accusés d'être responsables du décès de près de 3.000 personnes en Italie. La société aurait négligé les mesures de sécurité sur les lieux de travail entre 1952 et 2008.

 

http://www.journaldelenvironnement.net/article/proces-de-l-amiante-en-italie-20-ans-requis-contre-les-proprietaires,24018

http://www.journaldelenvironnement.net/article/amiante-ouverture-du-proces-contre-eternit-en-italie,14380`

 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus