Procès de l'Erika: Total jugé pour pollution maritime

Le 13 février 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le procès du groupe Total, de 2 de ses filiales et de 12 autres personnes physiques et morales poursuivies pour la pollution provoquée par le naufrage du pétrolier Erika en 1999 au large de la Bretagne s'est ouvert lundi 12 février au tribunal correctionnel de Paris. Le groupe Total et ses filiales Total transport et Total petroleum services sont poursuivis pour «pollution maritime» et «complicité de mise en danger de la vie d'autrui». Bertrand Thouillin, chargé de la sécurité au sein du groupe, comparaîtra à titre personnel. «C'est la première fois qu'un dossier de pollution maritime de cette importance, impliquant une multinationale, est jugé en France. Je pense que le pollueur doit devenir le payeur et que la notion de préjudice écologique doit être reconnue par le droit français. Notre soif insatiable de pétrole est aussi la principale cause de marée noire», explique Serge Orru, directeur général du World wild fundation France (WWF). Environ 20.000 des 31.000 tonnes de sa cargaison, du «fioul n°2» hautement polluant et toxique destiné à la combustion, s'étaient échappées des cuves et avaient souillé 400 kilomètres de côtes, principalement dans le Finistère, le Morbihan, la Loire-Atlantique et la Vendée. Total encourt une amende, de l'ordre de plusieurs dizaines de milliers d'euros, et surtout risque d'être condamné à verser des dommages et intérêts à l'Etat, aux associations et collectivités locales déjà parties civiles. Dans un communiqué, Greenpeace France demande que Total prenne à sa charge au prorata de sa responsabilité tout ce qui n'a pas déjà été couvert par les fonds d'indemnisation, mais aussi toutes les compensations qui seront reconnues et accordées par le tribunal lors de ce procès.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus