- 

Problèmes de dépistage pour les victimes du 11 septembre

Le 13 septembre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le Government accountability office (GAO) des Etats-Unis, «chien de garde» du Congrès chargé d'examiner la mise en oeuvre des programmes fédéraux, publie un deuxième rapport sur l'insuffisance des services de dépistage mis à disposition des personnes traumatisées suite à l'attaque terroriste du 11 septembre 2001, ou ayant développé des problèmes de santé liés à la pollution (1). Le premier rapport, sorti en juillet (2), exhortait le secrétariat du département des services de santé (HHS) à agir de manière urgente pour s'assurer que les services d'examen et de suivi médicaux soient mis à la disposition de toutes les personnes étant intervenues ce jour-là, quels que soient leur employeur et l'endroit où elles résident, ce qui n'a pas été fait jusqu'à présent.

Le GAO dénonce notamment le manque de financement des services de dépistage ou de contrôle pour les intervenants du 11 septembre «non fédéraux» résidant à l'extérieur de la région de New York. Par ailleurs, les services de dépistage n'ont pas été assurés de façon permanente, notamment entre janvier et mai 2007 car des changements dans la direction du programme sont intervenus, et des accords inter-agences n'ont pas été établis au moment opportun.



(1) «Improvements Needed in Availability of Health Screening and Monitoring Services for Responders», septembre 2007

(2) «HHS Needs to Ensure the Availability of Health Screening and Monitoring for All Responders», juillet 2007




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus