Prix de l’eau: la France en 5e position en Europe

Le 09 octobre 2008 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
golden robinet
golden robinet

Le prix de l’eau dans les 5 plus grandes villes françaises serait inférieur à la moyenne européenne en 2008, d’après l’étude comparative annuelle commanditée par la Fédération professionnelle des entreprises de l’eau (FP2E) et rendue publique mardi 7 octobre.

L’étude sur le prix de l’eau et de l’assainissement facturé aux particuliers entre juillet 2003 et janvier 2008, réalisée par le cabinet N.U.S. Consulting dans les 5 plus grandes villes de 10 pays européens (Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède) s’est basée sur une facture type de 120 m3 par an. La part de la population concernée par cette étude est variable selon les pays oscillant entre 7% en France à 25,8% en Finlande.

En janvier 2008, le prix moyen global (eau et assainissement), incluant les taxes applicables et pondéré par la population des villes, s’élève à 3,01 €/m3 en France contre 3,40 €/m3 en moyenne en Europe. L’Hexagone se place en 5e position après l’Italie dont le coût de l’eau est le plus faible en Europe (0,84 €/m3) mais également l’Espagne, la Suède et la Finlande. Le Danemark avec un prix moyen de 6,18 €/m3 arrive en tête de ce classement.

La France se situe en 4e position concernant la distribution de l’eau avec un prix de 1,51 €/m3 contre 1,83 €/m3 en moyenne en Europe et une fourchette comprise entre 0,38 et 3,03 €/m3. Le prix de l’assainissement (1,50 €/m3) pour les Français des grandes villes se révèle similaire à la moyenne européenne (1,52 €/m3) mais progresse de 4% par rapport à 2007. «Cette augmentation peut être imputée aux efforts réalisés par les collectivités pour mettre leurs stations d’épuration en conformité avec la directive européenne Eaux résiduaires urbaines de 1991, précise la FP2E.

Tandis que le prix de l’eau a augmenté en moyenne de 4,8% en Europe entre 2007 et 2008, cette hausse a été plus faible en France (2,9%) et en Allemagne (1,2%), mais plus forte au Danemark (9,6%) et en Espagne (22,9%). Entre juillet 2003 et janvier 2008, le prix de l’eau a augmenté de 5,1% par an en moyenne en Europe mais de seulement de 3,6% en France.

Pour François Carlier, directeur adjoint des études de l’association UFC Que choisir, «l’étude de la FP2E a été réalisée sans tenir compte des critères de qualité de la ressource, de la gestion des eaux fluviales et de la densité de population des villes, variables selon les pays et pouvant expliquer les différences de prix. C’est un comble quand on sait que la FP2E a justement critiqué la méthodologie des études conduites par UFC Que choisir sur la comparaison du prix de l’eau dans différentes villes en France (1) qui prenaient pourtant en compte ces critères territoriaux».

Dans son communiqué, la FP2E souligne en effet que plusieurs facteurs peuvent expliquer les disparités entre les pays européens, tels que la disponibilité et la qualité de la ressource, les différences structurelles et les variations de la facturation des redevances. «La France est le seul pays où ‘le prix de l’eau paie l’eau’, c'est-à-dire que le tarif couvre l’intégralité du coût de l’eau [dépenses de gestion et d’investissement des services d’eau potable et d’assainissement]. Cela constituerait une des explications au bon classement de la France» a souligné Marc Reneaume, président de la FP2E depuis juillet 2008.

(1) Voir l’article du JDLE «Prix de l’eau: des profits critiqués»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus