Printemps pluvieux pour les nappes phréatiques

Le 19 juin 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Etat des nappes au 1er avril 2013. En bleu foncé : très supérieur à la normale. En bleu turquoise : supérieur à la normale. En vert : normal.
Etat des nappes au 1er avril 2013. En bleu foncé : très supérieur à la normale. En bleu turquoise : supérieur à la normale. En vert : normal.

Une grande majorité des nappes d’eau souterraine (89%) affichent, au 1er juin 2013, un niveau normal à supérieur à la normale, indique le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) dans un communiqué. Soit une situation identique à celle observée le 1er avril, en raison d’un printemps pluvieux (voir JDLE).

10% des points de suivi seulement affichent un niveau inférieur à la normale et 1% un niveau très inférieur.

Les situations les plus favorables sont relevées dans les réservoirs des formations calcaires situés dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), la nappe alluviale de la plaine d’Alsace, les aquifères alluviaux de l’Adour et du Gave de Pau, les aquifères kartisques autour de Nîmes et de Montpellier, la nappe des calcaires jurassiques du Berry, la nappe des calcaires du sud de la Vendée et les nappes alluviales de la Garonne.

L’automne, l’hiver, et désormais le printemps, ont en effet connu des précipitations très intenses en France. En moyenne, la pluviométrie a été en mai supérieure de 50% à la normale. Les pluies ont été plus abondantes sur le sud de l’Aquitaine et sur la moitié est, mais déficitaires sur l’extrême nord, la pointe bretonne et le littoral du Languedoc-Roussillon.

A la veille de l’été, le BRGM observe une tendance à la hausse pour 40% des nappes, une stabilité pour 28% et une baisse déjà enclenchée pour 32% d’entre elles.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus