Prêt européen pour les installations lilloises

Le 17 novembre 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Banque européenne d'investissements (BEI) a accordé un prêt de 50 millions d'euros à la métropole lilloise pour participer au financement de la construction de 3 nouvelles installations de traitement et de valorisation de déchets. Ce prêt ira à la construction d’un centre de valorisation des déchets organiques urbains (CVO) situé dans les communes de Sequedin et Loos, et d’un centre de tri pour le recyclage des déchets issus de la collecte sélective de verre, de papiers-cartons, de métaux et de plastique (45.000 tonnes par an-t/an-), sur le territoire des communes de Loos et de Lille. Le centre de traitement des déchets comprend la construction d’une grande usine de traitement (108.000 t/an) pour les déchets organiques issus de la collecte sélective dans l’agglomération lilloise. Le biogaz produit sera utilisé comme biocarburant pour une partie du parc d’autobus de la métropole. «Le projet prévoit également la construction d’une station de transfert pour les déchets incinérables (260.000 t/an) à côté de l’usine de traitement anaérobie, qui permettra d’aiguiller les différents circuits de déchets, par péniche sur le canal de la Deûle, entre le CVO et l’incinérateur de déchets d’Halluin, au nord de l’agglomération», précise le communiqué.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus