Près de 600.000 bénéficiaires de la prime à la casse en 2009

Le 27 janvier 2010 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Sur 2,268 millions de véhicules particuliers neufs immatriculés en 2009 (+10,7% par rapport à 2008), près de 600.000 ont bénéficié de la prime à la casse, a indiqué le ministre chargé du plan de relance Patrick Devedjian dans un communiqué du 26 janvier. Un automobiliste peut bénéficier de ce dispositif créé en décembre 2008 s’il met à la casse un véhicule de plus de 10 ans et en achète un neuf émettant jusqu’à 160 grammes de CO2 par kilomètre (1).

La prime à la casse s’est révélée être un dispositif «gagnant», «pour l’environnement, en favorisant les véhicules les moins polluants», d’après Patrick Devedjian. Les véhicules vieux de 13 ans sont ceux qui ont le plus bénéficié du dispositif (6.617 véhicules). 313.077 des nouveaux véhicules achetés émettent entre 101 et 120 gCO2/km, et 157.754 entre 131 et 160.

Les constructeurs français tirent largement leur épingle du jeu: Peugeot, Renault et Citroën ont chacun bénéficié de plus de 100.000 primes à la casse. Avec 32.344 primes attribuées, le constructeur roumain Dacia est le premier constructeur automobile étranger après les trois français.

Selon France nature environnement, 60% des voitures vendues en France sont fabriquées à l’étranger (2).

(1) Dans le JDLE «Un plan de relance pas très ‘vert’»
(2) Dans le JDLE «‘Pacte automobile’: peu de contreparties environnementales


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus