Près d’un tiers des Terriens en surpoids

Le 04 juin 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
depuis 1980, une hausse de 47% chez les enfants
depuis 1980, une hausse de 47% chez les enfants
DR

En 2013, environ 30% de la population mondiale était en surpoids ou obèse, une hausse de 28% chez les adultes par rapport à 1980, révèle une étude publiée fin mai dans la revue britannique The Lancet.

«A la différence d’autres grands risques sanitaires mondiaux tels que le tabac ou la malnutrition infantile, l’obésité ne recule nulle part dans le monde», constatent les auteurs de cette Global Burden of Disease Study 2013. Et plus aucun pays n’est désormais épargné par l’épidémie.

Mené par analyse groupée de 1.769 études ou rapports publiés, ce travail est le plus gros jamais mené sur l’épidémiologie mondiale de l’obésité. Il révèle que le taux d’obésité et de surpoids [1] est passé de 28,8% à 36,9% entre 1980 et 2013 chez les hommes adultes, de 29,8% à 38% chez les femmes.

Avec une augmentation de 28% chez l’adulte et de 47% chez l’enfant, le surpoids et l’obésité touchaient 2,1 milliards d’individus en 2013, contre 857 millions en 1980. La hausse s’observe particulièrement dans les pays en développement, tandis qu’elle semble ralentir, depuis 2006, dans les pays développés.

15% des obèses en Chine et en Inde

Plus de la moitié des 671 millions d’obèses vivent dans seulement 10 pays: Etats-Unis (13%), Chine et Inde (15% à eux deux), Russie, Brésil, Mexique, Egypte, Allemagne, Pakistan et Indonésie. Mais c’est dans les pays arabes et les petits Etats insulaires du Pacifique que l’obésité est la plus fréquente.

Tonga est ainsi le seul pays au monde où l’obésité atteint plus de 50% des hommes adultes (52,5%). Quant aux femmes, elles dépassent ce seuil au Koweït, à Kiribati (Micronésie), en Libye, au Qatar, au Tonga et à Samoa, où leur taux d’obésité atteint 69,1%!

Selon des chiffres de 2010, l’obésité est responsable de 3,4 millions de décès par an dans le monde, de 4% des années de vie perdues, et de 4% des années de vie en bonne santé perdues. Un bilan qui n’est pas près de s’alléger.

[1] Le surpoids se caractérise par un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 25 kg/m2, l’obésité par un IMC supérieur à 30 kg/m2.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus