Premières décisions techniques à Bali

Le 05 décembre 2007 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Deux décisions techniques «importantes» ont été annoncées mardi 4 décembre par Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC), au deuxième jour de la conférence de Bali (Indonésie).

La première consiste en la création d'un groupe de travail, présidé par le nouveau président de la convention, le ministre de l'environnement indonésien Rachmat Witoelar. Le groupe sera chargé de concevoir le cadre et le calendrier des négociations climatiques après Bali afin d'aboutir à un traité post-Kyoto, principal objectif de la conférence.

La seconde doit permettre à l'organe subsidiaire pour la mise en application (SBI), l'un des deux organes subsidiaires permanents de la convention climat, de vérifier la bonne réalisation des transferts de technologie, destinés à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) des pays pauvres. Le SBI inclut des représentants des gouvernements.

Selon Yvo de Boer, le fonds de l'ONU destinés à aider les pays pauvres à s'adapter au changement climatique pourraient augmenter d'ici un an. Ce fonds, qui doit permettre la construction de projets pour lutter contre les effets du réchauffement, est financé par un prélèvement de 2% sur les bénéfices réalisés grâce au mécanisme de développement propre.

Le fonds représente, en 2007, 45,72 millions d'euros.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus