Première victoire pour les défenseurs des blaireaux anglais

Le 24 octobre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Ils sont en sursit jusqu'à l'été prochain.
Ils sont en sursit jusqu'à l'été prochain.

Comme prévu, Londres a arrêté son vaste projet de régulation des populations de blaireaux, quelques jours à peine avant sa mise en œuvre. Mardi 23 octobre, le ministre britannique de l’environnement, Owen Paterson, a confirmé une nouvelle qui circulait dans les couloirs ministériels depuis plusieurs jours [JDLE].

Officiellement, Owen Paterson a juste repoussé à l’été 2013 le début des battues administratives. Cela étant, certains éléments laissent à penser que ce revirement est définitif. Du fait, de la «découverte» d’un nombre beaucoup plus élevé que prévu d’animaux à abattre, les syndicats agricoles rechignent désormais à faire massacrer les mustélidés.

En effet, ce sera aux éleveurs (bénéficiaires supposés de l’opération) de régler la note de la tuerie. Une facture dont le montant a mécaniquement doublé, ces dernières semaines.

Une réticence bien comprise par David Cameron. Le Premier ministre n’oublie pas d’écouter les électeurs de sa circonscription rurale de Witney (Oxfordshire).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus