Première centrale solaire hybride pour EDF

Le 23 mai 2019
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Dès 2022, le Maroc disposera d'une capacité solaire de plus de 1,3 GWc.
Dès 2022, le Maroc disposera d'une capacité solaire de plus de 1,3 GWc.
Abengoa

Devant être construite dans le centre du Maroc, cette installation affichera une puissance maximale de 800 MWc.

 

Les dirigeants d’EDF Renouvelables ont de quoi se réjouir. La filiale solaire et éolienne de l’opérateur historique a été choisie par l’Agence marocaine des énergies durables (Masen) pour réaliser une première mondiale.

En partenariat avec Masdar (société d’énergies nouvelles de l’émirat d’Abou Dabi) et Green of Africa (développeur d’énergies renouvelables marocain), la compagnie tricolore va concevoir, construire et exploiter une centrale solaire hybride de 800 MWc, à Midelt, dans le centre du royaume chérifien.

5 heures de stockage

Originalité: la future plus puissance centrale solaire du Maroc[1] couplera solaire thermodynamique et photovoltaïque. Elle sera, par ailleurs, couplée à un système de stockage qui lui permettra de produire de l’électricité jusqu’à 5 heures après le coucher du soleil.

Le lancement des travaux est prévu pour l’automne pour une inauguration en 2022. Largement financés par la coopération internationale (AFD, KfW), ce chantier devrait coûter plus de 7,5 milliards de dirhams (700 millions d’euros). Selon Masen, le coût de production de la centrale de Midelt devrait s’élever à 6 cents d’euro/kWh.



[1] A Ouarzazate, la centrale solaire Noor 1 affiche une puissance de 580 MWc.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus