Premier plan mondial contre la surpêche du thon

Le 29 janvier 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Réunis depuis lundi 22 janvier à Kobe, le grand port de l'ouest du Japon, les 5 organismes internationaux chargés de réguler la pêche au thon se sont finalement mis d'accord. Ils ont annoncé vendredi 26 janvier l'adoption du premier plan au niveau mondial pour sauver cette espèce menacée par la surpêche. Il vise à coordonner les politiques de ces 5 organismes (Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique; Commission des pêches du centre-ouest de l'océan Pacifique; Commission des thonidés de l'océan Indien; Commission interaméricaine du thon tropical et Commission de conservation du thon rouge du Sud), au moyen de systèmes d'étiquetage, de partage d'informations et de mise en commun des listes noires des bateaux accusés de pratiquer la pêche illégale. Les participants à cette conférence ont reconnu «la nécessité critique de stopper le déclin des stocks de thon décimés et de ramener ces stocks à des niveaux durables». Jusqu'à présent, chacun des 5 organismes établissait ses propres quotas et disposait de son propre système de surveillance des stocks de poisson.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus