Premier engagement international pour les déplacés climatiques

Le 14 octobre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Toujours pas de statut mais une ébauche de mobilisation internationale
Toujours pas de statut mais une ébauche de mobilisation internationale

A défaut d’obtenir un véritable statut juridique, les déplacés climatiques sont entrés à l’agenda international, le 13 octobre, avec l’adoption d’un engagement d’une centaine de pays à accroître la prévention et l’échange de bonnes pratiques.

 

Ce texte résulte de l’initiative Nansen, une procédure de consultation internationale lancée en octobre 2012 par la Suisse et la Norvège pour évaluer les besoins des déplacés climatiques. L’Allemagne, l’Australie, le Bangladesh, le Costa Rica, le Kenya, le Mexique et les Philippines ont ensuite rejoint le groupe de pilotage.

Selon le nouvel «Agenda pour la protection des personnes déplacées au-delà des frontières en contexte de catastrophes et des changements climatiques», les mesures préventives doivent être renforcées dans les pays d’origine des personnes déplacées et des scénarios d’urgence doivent être mis en place pour planifier la relocalisation des personnes vivant dans les régions à risques (régions côtières ou petits Etats insulaires).

 

Des réponses forcément régionales

 

Selon Walter Kälin, envoyé spécial de la présidence de l’initiative Nansen, «si les déplacements transfrontaliers constituent un réel problème, la diversité des situations est si grande qu’il ne peut y avoir de réponse unique mais seulement des approches régionales».

Au total, 17,5 millions de personnes ont dû quitter leur domicile l’an dernier à cause d’un événement météorologique extrême, selon le dernier rapport de l’Observatoire des situations de déplacements internes.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus