Premier bilan de la sécheresse 2006

Le 31 août 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Lors du Conseil des ministres du 30 août, Nelly Olin a fait un point sur la sécheresse hexagonale. Encore une fois, c'est le secteur agricole et la faune et la flore qui ont le plus souffert des conditions climatiques.

Aucune rupture d'eau potable n'a encore été enregistrée, même s'il «convient de demeurer vigilant là où les précipitations cumulées demeurent peu importantes», estime la ministre en charge de l'environnement dans un communiqué.

De leur côté, les industries n'ont pas rencontré de difficultés particulières. Finalement, les dérogations -controversées- accordées à EDF pour rejeter l'eau de certaines de ses centrales à des températures supérieures à la réglementation n'ont pas été utilisées.

C'est en fait l'agriculture qui a été la plus touchée, et ce malgré une nouvelle baisse de 8% des surfaces semées en maïs par rapport à 2005 au profit de cultures moins exigeantes en eau. «La première réunion de la Commission nationale des calamités agricoles est prévue le 28 septembre afin d'examiner les demandes de reconnaissance de calamités agricoles. A ce jour une quarantaine de départements ont engagé cette procédure», précise le ministère chargé de l'environnement.

Les milieux aquatiques ont également souffert de la faiblesse des débits des cours d'eau, entraînant des mortalités de poissons, une baisse des migrations et des assecs de cours d'eau. «La succession d'années difficiles affaiblit la population piscicole et rend la situation généralement plus préoccupante qu'en 2005», indique le communiqué.

Pour mieux faire face aux prochaines sécheresses, des programmes d'action dans 12 bassins versants pilotes vont démarrer au courant de l'automne. Des mesures vont également être adoptées dans le cadre du projet de loi sur l'eau, discuté en deuxième lecture à partir du 7 septembre au Sénat.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus