Prague veut moins d’atome que prévu

Le 08 février 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le projet actualisé de la stratégie énergétique de la République tchèque, dont la finalisation est attendue pour juin, sera moins ambitieux que certains projets envisagés antérieurement, rapporte ce mercredi 8 janvier le quotidien Hospodarske Noviny, citant le ministre de l'industrie.

«Il ne serait pas réaliste de produire jusqu'à 80% de l'électricité avec le nucléaire», déclare le ministre Martin Kuba dans les colonnes de ce journal économique.

«Il n'y a pas non plus assez de place (en République tchèque) pour construire de nouvelles centrales nucléaires», ajoute-t-il.

Martin Kuba a remplacé en novembre Martin Kocourek, démissionnaire à la suite de soupçons de corruption dans une transaction financière douteuse réalisée en 2008.

Le même journal avait évoqué en septembre plusieurs variantes de l'évolution future, dont la possible augmentation de la part du nucléaire dans la production d'électricité en République tchèque, jusqu'à 82,2% en 2060.

Initialement attendue avant la fin 2011, la publication de la stratégie énergétique nationale a été repoussée en juin en raison du changement de ministre.

Gérées par la compagnie d'électricité CEZ, les centrales nucléaires tchèques de Dukovany (sud-est) et de Temelin (sud-ouest) produisent actuellement un tiers de l'électricité du pays. Cette part est censée augmenter à 50% vers 2025 avec la construction de deux nouveaux réacteurs à Temelin.

Trois groupes, le français Areva, le russe Atomstroïexport et l'américain Westinghouse sont en course pour la construction de nouveaux réacteurs à Temelin. Les candidats ont jusqu'au 2 juillet 2012 pour déposer leurs offres. La décision finale est attendue en 2013.
 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus