Pourquoi les émissions américaines vont augmenter en 2013

Le 13 septembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les électriciens consommeront moins de gaz en 2013.
Les électriciens consommeront moins de gaz en 2013.

Encore un sujet qui pourrait fâcher les électeurs américains. Selon les dernières projections de l’agence de statistiques du secrétariat à l’énergie (EIA), les émissions américaines de CO2 vont immanquablement augmenter. Tout ça, à cause du gaz…

Du fait d’un accroissement de la consommation des gaz naturels et non conventionnels, en 2012 (+21% par rapport à 2011) et en 2013 (+0,2% par rapport à 2012), le prix des précieuses molécules devrait fortement augmenter. Les analystes de l’EIA estiment que le prix du million de BTU (MM BTU) pourrait progresser de 26%, en 2013, par rapport à la moyenne des prix observée cette année (autour de 2,65 dollars/MM BTU).

En conséquence, les exploitants de centrales thermiques à flamme devraient passer du gaz au charbon. L’EIA estime que la consommation de charbon par le secteur électrique atteindra, en 2013, 894 millions de tonnes, soit 7,8% de plus que cette année.

Fort logiquement, les émissions de CO2 s’en ressentiront. Après avoir baissé de 2,3% en 2011, et peut-être de 2,4%, cette année, les rejets carbonés des centrales électriques américaines devraient bondir de 2,8% l’année prochaine. Selon l’EIA, les centrales au charbon émettront ainsi 1,8 milliard de tonnes de gaz carbonique, soit 8,5% de plus qu’en 2012.

Cette contre-performance est d’autant plus inquiétante qu’elle se conjugue avec un arrêt de la croissance des renouvelables: la faute à l’arrêt des subventions à l’éolien, fin 2012, et à un recul de la production hydroélectrique.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus