Pourquoi les coraux n’aiment pas la crème solaire

Le 20 octobre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La benzophénone-3 aggrave notamment le blanchiment des coraux
La benzophénone-3 aggrave notamment le blanchiment des coraux

Publiée ce 20 octobre dans la revue Archives of environmental contamination and toxicology, une étude montre les effets nocifs sur les coraux de la benzophénone-3, présente dans des milliers de produits cosmétiques.

Selon les océanologues des universités de Virginie, Floride, Hawaï et Israël, la benzophénone-3 provoque des malformations des larves coralliennes (Stylophora pistillata), modifie leur ADN et, encore plus grave, agit comme perturbateur endocrinien, enfermant le corail dans son propre squelette, ce qui entraîne sa disparition. Tous ces effets fragilisent les espèces coralliennes, aggravant notamment le phénomène de blanchiment actuellement à l’œuvre au niveau mondial, pointé par des scientifiques australiens et américains le 8 octobre.

 

Produits solaires, de beauté, et nettoyants

La contamination de l’océan se fait de façon indirecte. Filtre ultra-violet, la benzophénone-3 entre dans la composition des produits solaires utilisés par les baigneurs. Les fabricants de produits cosmétiques l’utilisent aussi pour ses capacités à protéger les formules, d’où sa présence dans moult produits de beauté (shampoings, baumes à lèvres, mascaras) ou dans des produits nettoyants (produits vaisselle et savons pour les mains). Autant de produits dont les résidus passent à travers les filtres des stations d’épuration.

Les effets de la benzopénone-3 ont été observés à de petites concentrations (62 parties par trillion ou ppt), de l’ordre d’1 verre pour 6 piscines olympiques. Or les concentrations relevées par les scientifiques dans les eaux proches des récifs coralliens d’Hawaï ou des îles Vierges sont largement supérieures: entre 800 ppt et 1,4 ppm. Soit au moins 12 fois plus que la concentration nocive pour les coraux.

 

Une menace imminente

«L’utilisation de produits contenant de la benzophénone-3 doit être sérieusement revue à proximité des zones où les récifs coralliens sont menacés. Nous avons déjà perdu 80% des récifs des Caraïbes. Un tout petit effort pour éviter cette substance permettrait aux coraux de se reconstituer», explique Craig Downs, qui a dirigé l’étude.

Entre 6.000 et 14.000 tonnes de produits solaires, contenant entre 1 et 10% de benzophénone-3, menaceraient chaque année les récifs coralliens, selon l’étude.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus