Pour un meilleur environnement au Bangladesh

Le 14 mars 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon une dépêche de Reuters publiée le 13 mars, le Bangladesh doit dépenser environ 6 milliards d'euros sur le plan environnemental dans les 20 prochaines années pour faire face à la croissance économique et contribuer à réduire la pauvreté. C'est ce que conclut un rapport de la Banque mondiale. 22% des maladies du pays seraient liées à des facteurs environnementaux, en particulier la pollution de l'air et de l'eau. Les habitants de la capitale Dhaka, qui produisent un cinquième de l'activité économique du pays, sont particulièrement exposés. Les dégâts environnementaux décrits dans le rapport contribuent à une perte économique équivalente à plus de 4% du produit intérieur brut (PIB) du pays.

Selon le directeur de la Banque mondiale au Bangladesh Zhu Xian, la croissance économique est vitale pour réduire la pauvreté, mais elle doit être accomplie d'une manière durable. La dégradation environnementale menace la santé et la vie de millions de Bangladeshis, plus particulièrement des pauvres. Selon le rapport, il est nécessaire de considérer en priorité la pollution de l'air intérieur et de l'air urbain, et la mauvaise qualité de l'eau à Dhaka.






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus