Pour que le désert cesse d’avancer

Le 17 août 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les Nations unies ont lancé le 16 août à Fortaleza (Brésil) leur nouveau programme pour lutter contre la désertification.

Intitulée « Décennie pour les déserts et la lutte contre la désertification (2010-2020) », l’initiative vise à « sensibiliser et agir pour améliorer la protection et la gestion des zones arides de la planète qui abritent le tiers de la population mondiale et qui font face à de sérieuses menaces économiques et environnementales ».

Actuellement, le seul accord international juridiquement contraignant liant l’environnement, le développement et la promotion de la santé des sols est la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (Cnuld) de 1994. C’est en 2007 que l’Assemblée générale des Nations unies a déclaré que les années 2010-2020 seraient consacrées à la lutte contre ce fléau.

Changement climatique, agriculture intensive, mauvaise gestion des eaux contribuent à la désertification (dégradation des terres dans les zones arides) et par extension à la famine. Pour le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, « nous devons nous engager à intensifier nos efforts pour nourrir la terre dont nous avons besoin pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement et garantir le bien-être de l’humanité ».

La désertification affecte 3,6 milliards d’hectares à l’échelle mondiale, ce qui représente 25 % de la masse des terres émergées de la planète. Plus d’un milliard de personnes dans quelque 100 pays sont concernées.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus